WikiBoard de la plate-forme du B25 -  Besançon25-France

      WikiBoard de la plate-forme du B25 - Besançon25-France


WikiniBesancon25   ::       > MessagePrive

DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-35-172-230-154.compute-1.amazonaws.com
Internet – La vague communicationnelle

La mer de l'inconnu où toutes les informations se cachent pour mieux survivre, tellement redondant quand on ne sait pas s'y prendre que l'information se perd devant des milliers d'autres dites de manière quelquefois incompréhensible, la vague du langage, de la façon dont les mots s'enveloppent pour faire des phrases ponctuées qui quelque fois n'ont aucun sens pour les lectures des internautes, tout comme les psychiatres-psychanalystes cherchent les signifiants maîtres, les robots parcourent les différents chemins de la toile permettant de chercher l'information la mieux écrite pour le plus grand nombre. Ce travail était celui des journalistes et l'est toujours, car ils écrivent comme ils parlent.

Cependant les robots font le chemin inverse et prennent les redondances pour en produire le substrat essentiel de l'information, celle qui est dite en si peu de mots qu'elle énerve car elle fait oublier pour ceux qui ne comprennent rien. A contrario, une information pleine de mots simple endort l'auditeur devant sa vulgarisation. Au final « la peur » fait qu'il y a toujours une personne au-dessus de soi lorsque l'on combat le même sexe, et seul l'amour fait qu'il y peut y avoir une entraide mutuelle. Elle même peut faire naître de la haine quand on ne porte pas attention aux couleurs portées par les autres ou à leurs signes extérieurs.

Ainsi sans nid culturel la région ne peut pas vivre, ainsi que ceux qui la font vivre par la même occasion. N'en plaisent à personne, mais on est tous liés sinon on ne vivrait pas ensemble, on se connaît tous à plus ou moins haut degré. Cependant ceux qui veulent des informations confidentielles sur les autres ne sont que des voyeurs qui les jalousent. Parce qu'ils ont un outil qu'ils aimeraient bien accueillir dans leurs mains. Meurtri sont ceux qui donnent sans reconnaissance. Et pourtant le réseau internet est bien de cette manière car il donne sans jamais recevoir. C'est pourquoi les logiciels libres sont réellement à la base de la communication, qu'ils plaisent ou ne plaisent pas. Et, une version unique doit être libre avant de pouvoir en profiter.


Internet est aussi vaste d'applications permettant de créer ses projets, c'est aussi pour cela que Besançon25 existe: afin de permettre le démarrage de vos projets, le crowfunding ( nldr: la banque de fonds partagé ) existe déjà bel est bien sur la Toile. MyMajorCompany, Ulule et KissKissBankBank sont les trois plus importantes plateformes de dons françaises. Cependant Besancon25 à préférer donner son projet en 2013 à un nouveau, Octopousse qui fut formé par deux bretons souhaitant relancer la créativité dans un esprit solidaire, ethique et généreux.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]